Survie au cancer

Statistiques sur les taux nationaux de survie au cancer

L’organe national d’enregistrement du cancer, jusqu'en 2019 le centre de coordination du NICER, publie régulièrement des statistiques nationales sur la survie après un diagnostic de cancer afin de fournir une description complète de la situation du cancer en Suisse ainsi que de l'incidence, de la mortalité et de la prévalence. La survie est calculée comme la proportion de survivants (souvent appelée taux de survie) à certains moments après le diagnostic du cancer. Le temps de survie est la différence de temps entre la date du diagnostic et la date du décès.

La survie après un diagnostic de cancer est un indicateur important pour évaluer la qualité du système de soins de santé dans son ensemble. Des analyses de séries chronologiques, des comparaisons régionales des taux de survie en Suisse ou des comparaisons avec les statistiques de survie d'autres pays permettent d'obtenir des informations plus approfondies.

Comme prévu, les progrès du système de soins de santé devraient permettre d'allonger la durée de survie après un diagnostic de cancer, puisque le patient meurt plus tard de la maladie ou, idéalement, peut être guéri. À l'inverse, cependant, des durées de survie plus longues n'indiquent pas toujours des progrès dans le système de soins de santé. Un diagnostic précoce du cancer prolonge la durée de survie même dans les cas où (théoriquement) le moment de la mort ne pourrait pas être retardé du tout, ce qui ne représente pas un réel progrès. Cependant, un diagnostic précoce du cancer entraîne souvent une réelle prolongation de la vie, comme l'ont montré de nombreuses études. Cependant, il est difficile de séparer exactement les deux composantes de l'extension de la survie globale mentionnées ci-dessus. Par conséquent, les statistiques de survie ne doivent pas être interprétées isolément, mais conjointement avec les statistiques d'incidence et de mortalité et les informations sur les changements au sein du système de soins de santé.

Le rapport sur la survie au cancer en Suisse se compose de deux parties :

Partie A : tableau des taux de survie pour 29 types de cancer différents. Les données se réfèrent à deux périodes différentes.

Partie B : La série de publications de NICER dans le Bulletin Suisse du Cancer avec des examens détaillés de différents types de cancer ou de questions spécifiques liées à la survie au cancer en Suisse.